Comment soigner une infection urinaire sans antibiotiques ?

infection urinaire

Publié le : 14 octobre 20227 mins de lecture

Environ 80 % de tous les cas d’infections des voies urinaires sont causés par E. coli. Au cours des 32 premières années de vie, la moitié des femmes ont vécu au moins la cystite aiguë. De plus, environ un tiers des jeunes femmes ont pris des antibiotiques pour leurs symptômes en raison de la gravité de leur infection. Mais comment soigner une infection urinaire sans utiliser des antibiotiques ? Plusieurs patients et médecins ont traité avec succès une cystite sans antibiotiques en choisissant des naturopathes. Même ainsi, il est important d’avoir un plan en place pour réduire l’utilisation d’antibiotiques.

Quel est l’avantage d’un traitement sans antibiotiques ?

Les prescriptions d’antibiotiques entraînent souvent des complications liées à la cystite, une affection rare. Beaucoup de gens associent les antibiotiques à la cystite à répétition non compliquée parce que les deux conditions se développent de manière similaire. Cependant, cette relation est problématique. De nombreuses bactéries résistantes se développent grâce à l’utilisation d’antibiotiques et la situation s’aggrave d’année en année. Les antibiotiques modifient radicalement la composition de chaque microbiome en modifiant la diversité et le nombre de bactéries. Cette réduction de la résistance rend la colonisation des bactéries pathogènes plus probable pour les futurs patients traités avec des antibiotiques. De plus, le traitement antibiotique diminue la capacité naturelle du microbiome d’une personne à combattre la colonisation en modifiant la composition naturelle de chaque microbiome individuel. L’exposition aux antibiotiques peut affecter négativement le microbiome d’une personne, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé ou même des complications à vie. Beaucoup pensent que traiter le microbiome avec des remèdes naturels est préférable à l’utilisation d’antibiotiques. Sur cette page, vous pouvez avoir plus d’informations concernant le traitement de l’infection urinaire sans antibiotiques.

Traiter la cystite sans utiliser d’antibiotiques n’est pas risqué

Dans le passé, les spécialistes de la médecine alternative se sont avérés capables de traiter la cystite chronique sans avoir besoin d’antibiotiques. Ce n’est donc pas un nouveau concept. Trois études distinctes randomisées en double aveugle ont comparé un traitement par ibuprofène ou diclofénac avec des antibiotiques à un traitement par des antibiotiques seuls. Chaque étude portait sur le traitement de femmes préménopauses atteintes de cystite. Aucune de ces études ne montre qu’il est impossible de traiter un patient sans antibiotiques. En fait, près de la moitié des patients atteints de ces conditions peuvent être traités sans antibiotiques. En effet, près de la moitié des patients peuvent être traités avec des traitements autres que les antibiotiques. De plus, les symptômes peuvent durer plus longtemps si des antibiotiques sont administrés. Le risque de pyélonéphrite peut rester inférieur à 5 % et la durée des symptômes peut augmenter jusqu’à 2 jours.

Actuellement, il n’y a pas de risque significatif associé au traitement de la cystite sans antibiotiques. Cela a été démontré dans des études qui ont été menées sans l’utilisation d’antibiotiques. Entre 0 % et 5 % des femmes atteintes de cystite ont une pyélonéphrite. Bien qu’il soit facile de voir pourquoi un pourcentage élevé de femmes atteintes de cystite ne développera pas de pyélonéphrite, il est difficile de justifier de commencer immédiatement un traitement antibiotique pour presque toutes. Des critères supplémentaires pour déterminer ceux qui sont prédisposés à la pyélonéphrite sont nécessaires avant de commencer les antibiotiques. En effet, le fait de commencer les antibiotiques trop tôt dans le processus de traitement peut entraîner d’autres complications.

Comment traiter l’infection urinaire naturellement sans antibiotiques ?

La cystite est la présence de bactéries dans la vessie, les uretères ou les reins. Elle provoque des symptômes aigus et inhabituels lors du passage de l’urine, tels qu’une sensation de brûlure lors de la miction, des envies fréquentes d’uriner et une urine nauséabonde. Dans certains cas, du sang peut être présent dans les urines.

Les infections des voies urinaires sont faciles à traiter avec des méthodes naturelles s’il ne s’agit que d’un simple cas de cystite. Souvent, la prise en charge implique la prise d’antibiotiques.

Le jus de canneberge est un puissant remède naturel contre les infections des voies urinaires. Il contient des proanthocyanidines qui empêchent les bactéries de se coller aux parois du système urinaire. Il existe même des gélules que vous pouvez prendre deux à quatre fois par jour qui est plus efficace.

L’utilisation de fleurs de bruyère séchées et de baies de canneberge dans une tisane peut guérir l’infection urinaire chronique. Pour préparer le thé, faites bouillir un litre d’eau ; puis ajouter 1 poignée de tiges de cerises, 5 cuillères à soupe de fleurs de bruyère et 1 cuillère à soupe de baies de canneberge à l’eau bouillante. Buvez 6 tasses de ce thé chaque jour pendant 10 jours pour guérir l’infection.

Un cataplasme d’argile verte peut soulager la douleur causée par les infections des voies urinaires dans le bas-ventre.

Les bonnes habitudes à adapter pour prévenir les cystites

Il est important de vérifier régulièrement son hygiène de vie pour prévenir l’infection urinaire à répétition.

Il est important de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour pour éviter les infections urinaires. C’est aussi une bonne idée d’éviter de retenir la miction pendant de longues périodes, car cela augmente le risque.

Il est important que les femmes se nettoient d’avant en arrière après être allées aux toilettes. Il est également important de ne pas utiliser de savon, d’huile, de mousse ou de toilettes agressifs. Au lieu de cela, il est recommandé d’utiliser une protection hygiénique pendant leurs règles.

Il est important de prendre des précautions lors des rapports sexuels pour éviter de favoriser la croissance de bactéries dans les voies urinaires. L’utilisation d’un préservatif et d’un lubrifiant peut aider à prévenir les infections des voies urinaires. Uriner après un rapport sexuel aide à prévenir la cystite.

Plan du site